Phil Youss - Auteur

Entrez dans l'univers du Premier Monde

Cette trilogie de fantasy vous fera découvrir tout un monde. Un monde avec ses peuples, ses dieux, sa magie et ses créatures uniques, tantôt fascinantes et merveilleuses, tantôt terrifiantes et redoutables.

Cette série est aussi l'histoire d'un homme. Un homme qui n'a rien demandé et dont le destin va entraîner avec lui celui de tout le Premier Monde. Mais quel est ce destin ? Ce monde recèle bien des secrets perdus depuis la nuit des temps, dont certains ne devraient pas être déterrés...

Mettons-nous en chemin

Carte du Premier Monde

Pour arpenter les terres d'un monde inconnu, il vaut mieux en avoir la carte.

Alors, la voici !

Telle qu'on peut la voir dans tous les ouvrages de la Grande Bibliothèque d'Ezeldrin.

Peuples et royaumes

Qui sont donc les hommes qui peuplent le Premier Monde ? Et quels royaumes et cités ont-ils bâtis ?

Ezeldrin, la Cité blanche

De tous les peuples du Premier Monde, les Eldrins sont sans doute le plus humble et le plus sage.

Loin de la folie conquérante et de l'avidité des autres peuples, ils n'ont bâti qu'une seule cité : Ezeldrin, la Cité blanche. Une cité unique, certes, mais ô combien magnifique ! Splendide par son élégance et sa sobriété, et non par ses richesses. Elle doit son surnom à la superbe pierre blanche provenant de Tor-Kebenn, avec laquelle elle fut entièrement bâtie.

Les Eldrins ont toujours eu une véritable passion pour la connaissance. Selon leur vision du monde, c'est le bien le plus précieux après la vie. Vers l'an 6000 de la Création, ils fondèrent donc la Grande Bibliothèque et la Grande Université. Ils y rassemblèrent tous les savoirs. Pour les préserver, bien sûr, mais aussi pour les enseigner. La Grande Université d'Ezeldrin rayonna très vite sur tout le Premier Monde, et des érudits, des artistes et des mages de tous les peuples viennent encore y étudier ou enseigner.

Et bien sûr, n'oublions pas qu'Ezeldrin fut la capitale de l'empire d'occident pendant près de vingt siècles !

Le royaume d'Arkol

C'est le plus étendu et le plus puissant des royaumes d'occident. Bien qu'Ezeldrin soit sur son territoire, la Maison royale d'Arkol a toujours veillé à son indépendance et à sa protection.

Le royaume d'Arkol est riche et prospère grâce à ses ressources, parmi lesquelles il faut citer les grandes plaines centrales autour de Mozlar et la célèbre pierre blanche de Tor-Kebenn.

De tous temps, la culture arkolène a eu une grande influence sur les royaumes d'occident. Le calendrier arkolène est d'ailleurs utilisé par presque tous les peuples. Quant à la puissante armée de la Maison d'Arkol, elle fut toujours au service de l'empire et reste fidèle à tous ceux qui oeuvrent pour le rétablir.

Le Dollrünn-Skarg

Le Dollrünn-Skarg s’étend sur toutes les terres glacées du nord. Les Dolraques sont de rudes et intrépides guerriers. Ils sont aussi passés maîtres dans l’art de la métallurgie. Leurs épées et leurs haches sont réputées dans tout le Premier Monde.

Les Dolraques sont aussi un peuple de la mer. Les snakjors, leurs superbes vaisseaux de guerre élégants et racés, sont rapides et redoutés sur toutes les côtes du nord et de l’ouest. Quant au belts, spécialité de poisson séché de la région de Galska, on le déguste jusqu’à l’autre bout du monde.

Sous l’empire, les hommes se sont débarrassés des créatures ignobles que les dieux rebelles avaient enfantées, mais, selon des rumeurs, il en reste encore, cachées au plus profond des sombres forêts nordiques. Mieux vaut ne pas s’y aventurer seul…

Les Territoires holtarans

Les vastes plaines centrales du Premier Monde sont le territoire des Holtarans. Ces fiers guerriers nomades sont de grands éleveurs de chevaux. Ils chassent aussi les bisons des steppes et les yokis. La fourrure de ces petites marmottes est prisée aux quatre coins du continent, jusqu'à l'autre bout de l'empire Urzaka.

Même s'ils ne renonceraient pour rien au monde à leur vie libre, les Holtarans sont aussi des commerçants-nés. Leurs caravanes sillonnent les routes commerciales du nord au sud pour négocier tout ce qui se vend ou s'achète, à l'exception des esclaves. C'est une question d'honneur, et on ne badine pas avec l'honneur chez les Holtarans. Bien que nomades, les Holtarans ont établi deux immenses marchés permanents, l'un à Rogaï, l'autre à Aldaraï.

Les clans du nord et ceux du sud sont toutefois en conflit depuis que le puissant sorcier Shekran a imposé aux clans du nord ses croyances et sa barbarie. Il faut savoir que ce Shekran est l'un des sorciers corrompus qui ont causé la chute de l'empire...

Les royaumes du sud

Plusieurs petits royaumes et sultanats gravitent autour du grand royaume de Phargos et de celui de Létor, couvert d'une jungle épaisse et sauvage.

C'est de ces contrées exotiques que proviennent la plupart des denrées précieuses, telles que des épices, du sel, des soieries ou encore des bois précieux.

Ces peuples variés ont des cultures très différentes, mais ils ont, hélas ! un bien triste point commun : chez eux, l'esclavage est omniprésent. Il fut interdit par la première impératrice eldrine, mais il est revenu en force depuis la chute de l'empire. Le puissant royaume de Phargos fut d'ailleurs de ceux qui mirent fin à cet âge d'or.

Les royaumes de l'ouest

En bordure du mystérieux Océan des brumes s'étendent les royaumes de Sémor et d'Akéria.

Ces peuples pacifiques vivent principalement de leurs propres ressources, notamment de la pêche pour les Akériens.

Mais attention si vous vous aventurez dans l'impénétrable jungle au sud du royaume de Sémor ! Il paraît qu'elle abrite un redoutable peuple anthropophage, les Shrantis, ainsi qu'un énorme monstre répondant au doux nom de Shimanjar. Bien sûr, ce ne sont certainement que des rumeurs...

Garma, le sanctuaire de la Terre

C'est au coeur de la grande forêt de Hortenn, en un lieu nommé Garma, également connu sous le nom de sanctuaire de la Terre, que vivent les gaïades, les Filles de la Terre.

Engendrées par Sen-Kemeth, le grand dieu de la Vie, en l'honneur de son frère Sen-Balkar, seigneur de la Terre, ces magnifiques créatures vivent en parfaite harmonie avec la nature sous la protection de Garmanthys, l'Arbre sacré de Garma.

Les gaïades sont pacifiques et se fondent admirablement dans leur environnement. Vous aurez donc peu de chances d'en voir. Mais sachez qu'elles veillent jalousement sur leur territoire et qu'elles peuvent être aussi redoutables que merveilleuses. Ce n'est d'ailleurs sans doute pas un hasard si la forêt de Hortenn est un endroit empreint de sérénité et de paix quand les autres forêts sont des repaires de bandits...

L'empire Urzaka et le royaume du Levant

Les origines de l'empire Urzaka se perdent dans la nuit des temps. Cette civilisation très ancienne a une culture et des croyances bien différentes de celles des royaumes d'occident.

Dans toute leur histoire, les seigneurs de guerre urzakis n'ont jamais cherché à étendre leur territoire vers l'ouest, même après la chute de l'empire d'occident.

Cette sagesse permet au royaume du Levant de vivre en paix sans craindre son puissant voisin. Au huitième millénaire, Mau-Teha, grand roi conquérant de Hankarea, unifia toutes les îles du Levant, à l'exception des grandes îles orientales de Haurea. Mau-Kea, son petit-fils, parvint à unifier pacifiquement toutes les îles en un seul royaume.

Croyances et légendes

Quelles sont les croyances et les religions de ces peuples ? Quelles légendes racontent-elles l'histoire du Premier Monde, et quelles prophéties annoncent-elles son destin ?

Dieux et religions

Les textes sacrés et officiels nous disent que le Premier Monde fut créé par les sept dieux. La Grande Histoire des origines et des destinées nous décrit même avec force détails et précisions la création du monde par les dieux. Selon la légende, le grand dieu Sen-Kemeth, tout-puissant seigneur de la Vie, aurait lui-même dicté à un prêtre des passages entiers de ce récit.

Le grand dieu de la Vie a peuplé le Premier Monde, et son frère Sen-Maardak, seigneur de l'Au-delà, reccueille toutes les âmes dans son royaume après la mort, veillant sur elles avec bienveillance pour l'éternité. Même si chaque peuple a son propre dieu majeur et ses propres cultes, tous les royaumes d'occident partagent ces croyances.

En revanche, la vision du monde des Urzakis est bien différente. Pour eux, le Premier Monde a toujours existé. Leurs dieux sont le Soleil, la Lune, le Ciel et la Terre, et les âmes font partie de l'énergie cosmique. Lors de notre mort, elles y retournent.

Légendes et prophéties

De vieilles légendes et de nombreux ouvrages très anciens apportent cependant d'autres visions de la création du Premier Monde. Certains textes osent affirmer que les dieux n'ont pas toujours existé. D'autres soutiennent l'existence de terres inconnues dans l'Océan des brumes ou au-delà des îles du Levant. D'autres encore prétendent même que certaines de ces contrées inconnues seraient maudites, habitées par des monstres.

Faut-il croire ces histoires et ces vieux parchemins ?

Certes non ! Les érudits de la Grande Université d'Ezeldrin les ont longuement étudiés et taxés d'hérésie. A ce titre, ils sont aujourd'hui soigneusement gardés sous clé, à l'abri des regards, dans la Chambre des Interdits de la Grande Bibliothèque.

Quant aux prophéties, s’il faut n'en citer qu’une, c’est bien la prophétie des Sept Pouvoirs. Ce texte très ancien avait annoncé les événements qui ont conduit à la chute de l’empire. Il prédit également le retour d’une impératrice sur le trône d’Ezeldrin grâce à l’Elu du tout-puissant Sen-Kemeth, qui triomphera du champion des dieux rebelles.

Mais la version officielle que les érudits et le Grand Conseil d’Ezeldrin ont établie est-elle exacte ? Le texte original est rédigé dans une langue perdue depuis bien longtemps. De nombreuses interprétations ont vu le jour pour ensuite être rejetées. Quel crédit pouvons-nous accorder à cette traduction officielle ? L’espoir est-il vraiment permis ? Peut-être faut-il lire entre les lignes...

Livre 1 : Les Sept Pouvoirs

Dans ce premier opus, paru en août 2019, nous saurons si la prophétie des Sept Pouvoirs, telle que nous la connaissons, est exacte.

Mais l’Elu ne semble pas être celui qu’on attendait. Comment pourra-t-il rétablir l’empire s'il ne se bat que pour des raisons personnelles ?

C’est ce que nous découvrirons en le suivant dans son périple, qui le mènera aux quatre coins du Premier Monde.

Nul doute que ce voyage ne sera pas de tout repos et que nous rencontrerons des créatures redoutables et des individus peu recommandables. L’Elu et ses compagnons seront bien là pour nous protéger, mais sauront-ils nous sortir de tous les mauvais pas ?

Et l’Elu pourra-t-il vraiment nous sauver du mystérieux champion des dieux rebelles ?

Téléchargez-le gratuitement !

Livre 2 : Le dieu de Zaranga

La parution de ce livre 2 est maintenant toute proche.

Mais quel est donc ce cobra menaçant ? Un allié contre un ennemi encore plus terrible ? Ou un adversaire redoutable contre lequel il faudra se battre jusqu'à la mort ?

Encore une fois, sur les terres du Premier Monde, les choses ne sont pas aussi simples. Mais d'ailleurs : de quelle terre parle-t-on, au juste ? Le Premier Monde tel que nous le connaissons n'abrite aucune créature de ce genre...

Découvrez-le ici !